02 Rodage des moteurs

Passons maintenant au rodage du moteur :

Le rodage est une opération qui permet de préparer votre moteur pour les tortures que vous lui ferez subir …
Un moteur doit être rodé lorsqu’il est neuf ou lorsque vous remplacez le couple chemise/piston. C’est une opération impérative pour la durée de vie du moteur.
En effet, le piston de ces micro-moteurs n’a pas de segments pour assurer l’étanchéité. Aussi, la chemise est conique : plus le piston monte et plus le jeu entre la chemise et le piston diminue. C’est pour cela qu’un moteur neuf bloque en position haute. On dit qu’il coince au Point Mort Haut (P.M.H.). Le rodage permet à ces deux pièces de se faire à la forme de l’autre afin d’offrir les meilleures performances.

Avant de commencer, assurez-vous que les périphériques soient correctement connectés (réservoir, durite, filtre à air, bougie,…).
Normalement, les moteurs neufs sont réglés par le constructeur suffisamment riche pour le rodage. Vous pouvez quand même le vérifier. La richesse doit être ouverte de 3 à 4 tours (cela dépend du moteur).

Démarrez le moteur et faites 2 pleins, le châssis posé sur des cales, les roues dans le vide. Le moteur doit tourner lentement, il ne doit pas prendre de tours. Il est possible que le moteur cale souvent, obligeant à ouvrir les gaz. Le pot va cracher de l’huile, il va même carrément en vomir… Durant cette période, le moteur chauffe peu (40°C), il est sur-refroidi par l’excès de carburant et doit refuser de monter dans les tours. Pensez qu’il faut parfois vider le pot d’échappement de l’huile qui s’y est accumulée (en inclinant la voiture) sans quoi, cela peut éventuellement faire caler le moteur.
Si le moteur prend trop de tours, ouvrez la richesse et/ou la reprise. Vous pouvez aussi partiellement boucher le résonateur.
Note : lorsque le moteur est à l’arrêt, vérifiez qu’il ne soit pas bloqué au PMH

Les premiers tours de roues.

Pendant environ 5 à 6 pleins, sur circuit, vous allez rouler doucement. Avec le même réglage de richesse qu’à l’étape 2, le moteur ne doit pas pouvoir prendre ses tours. La température doit atteindre 60-70°C guère plus.

Ensuite, vous pouvez appauvrir légèrement pour prendre un peu plus de tours. Et ce pendant encore 5 pleins. La température commence à atteindre 80-90°C. Cette étape doit permettre de vraiment libérer le moteur.

Maintenant, on va commencer les choses sérieuses. Serrez un peu plus la richesse par 1/4 de tour (et éventuellement la reprise) pour atteindre 70-80% des performances. Faites 4 pleins de la sorte. Vérifiez que le moteur ne monte pas au delà de 100°C. Il doit encore fumer beaucoup

il faut maintenant vérifier si le rodage est bon. Pour se faire, démontez la bougie et faites tourner le moteur à la main. Si cela bloque encore au PMH, prolongez l’étape 5.

Maintenant je vais vous montrez un moteur vu en coupe :

 

moteur_coupe_rb

Voilà maintenant un moteur en pièces détachées :

moteur_os1

1 : Bloc moteur ou carter
2 : Culasse  
3 : Chemise  
4 : Villebrequin
5 : Piston + biele
6 : Carburateur  qui se fixe sur le cylindre ici sur le trou qui sort en diagonale
7 : Bouchon de carter
8 : Bougie  
9 et 10 : Inser culasse (la + grosse parti ) et cale de decompression

Share